Créer un PDF Recommander Imprimer

5ème Journée de l'IFCT - Rapport Moral 2005

Pr Elisabeth Quoix, Présidente de l'IFCT

Vendredi 24 juin 2005 - Assemblée Générale de l’IFCT

Chers collègues, chers amis,

Me voici donc, pour la sixième et dernière fois puisque j’achève aujourd’hui mon deuxième mandat de présidente, devant vous pour vous présenter le rapport moral de l’IFCT. J’aborderai successivement l’activité scientifique de l’IFCT, la place nationale et internationale de l’IFCT, nos projets d’organisation.

Activité scientifique

Vous avez pu vous rendre compte ce matin, au travers de la présentation des essais, de l’essor important qu’a pris l’intergroupe. Nous avons actuellement trois études terminées qui sont IFCT 00-01 dédiée au cancer bronchique à petites cellules étendu, coordonnée par Jean-Louis Pujol et qui fera l’objet d’une présentation orale à Barcelone, IFCT 02-02 qui était l’enquête épidémiologique de prise en charge de la personne âgée qui fera également l’objet d’une présentation par poster à Barcelone. Après un dernier effort de votre part concernant les quelques données encore manquantes, l’article devrait être écrit pour la fin de l’année. L’étude IFCT 01-02 coordonnée par Pierre Fournel s’est également terminée début de cette année en ayant largement obtenu son objectif de 132 patients. Deux autres essais sont quasi terminés comme IFCT 00-02 coordonné par Alain Depierre avec pas moins de 479 inclusions à ce jour et l’essai 04-01 coordonné par Jacques Cadranel avec 84 inclusions. L’essai 01-01 après un démarrage difficile tenant à la difficulté de réunir tous les critères d’inclusion totalise à présent 30 patients et il convient certainement de faire des efforts tout particuliers concernant cet essai. L’étude concernant la surveillance des opérés coordonnée par Virginie Westeel démarre bien puisqu’il y a actuellement 46 inclusions, mais il en faut 1700 ! enfin, l’essai dédié aux patients de PS 2 et 3 coordonnée par Jean-François Morère et Denis Moro-Sibilot ne totalise que 15 inclusions pour l’instant et un effort doit être fourni, s’agissant d’un cas de figure très fréquent dans nos hôpitaux
Parmi les essais en cours, nous en avons un qui se fait en coopération avec des groupes internationaux, c’est IFCT 99-01 coordonné par Cécile Le Péchoux concernant la dose d’irradiation prophylactique de l’encéphale dans le cancer bronchique à petites cellules. Il s’agissait d’ailleurs du premier essai labélisé IFCT. Cette coopération avec des grands groupes internationaux qu’ils soient européens ou américains est probablement à développer. C’est ainsi, que dans le nouvel essai coordonné par Cécile Le Péchoux qui s’appellera probablement IFCT 05-02 de radiothérapie post-opératoire pour les stades IIIAN2, des investigateurs néerlandais seront associés. 
De nouveaux essais sont dans le « pipeline ». Au récent CA, l’essai IFCT 05-01 que j’aurai l’honneur de coordonner a été définitivement approuvé et devrait démarrer cet automne. Il s’agit d’une phase III comparant une monothérapie à une bithérapie à base de sel de platine chez la personne âgée de plus de 75 ans.
Trois autres essais ont été proposés. Ainsi, Guy Meyer a proposé un essai d’HBPM péri-opératoire. Cet essai très intéressant doit cependant faire l’objet d’une discussion plus large concernant les traitements péri-opératoires dont l’importance n’échappe à personne. C’est pourquoi nous avons recommandé la formation d’un groupe de travail comportant les personnes qui se sont le plus impliquées dans les traitements péri-opératoires à savoir Jean-Yves Douillard qui a présenté à l’ASCO les résultats du protocole ANITA, Alain Depierre au titre de la chimiothérapie néoadjuvante et Jean-Charles Soria de l’IGR pour les thérapeutiques ciblées et bien entendu Guy Meyer. Ce groupe de travail s’élargira à toute personne souhaitant travailler sur ce sujet en espérant qu’un essai consensuel en découle.
Maurice Pérol a proposé un essai de maintenance très intéressant, dont la conception a été faite au sein du GFPC. Avant acceptation définitive, des négociations seront menées entre les présidents de l’IFCT et du GFPC pour définir précisément la place de chacun.
Enfin, comme je l’ai déjà dit plus haut l’essai de Cécile Le Péchoux sur la place de la radiothérapie post-opératoire dans les stades IIIAN2 doit également faire l’objet de négociations avec le BECT, promoteur de l’essai, en sachant que l’élaboration de l’essai a été faite avec des membres de l’IFCT dans le groupe de travail.

La place nationale et internationale de l’IFCT

La place internationale de l’IFCT est de plus en plus assurée puisque les publications sous forme d’abstracts dans les différents congrès internationaux sont nombreuses et permettent de familiariser la communauté internationale avec le sigle. Je voudrais ici, tout particulièrement remercier Thierry Le Chevalier qui a été appelé à de hautes fonctions au sein de l’INCa, notamment aux relations internationales. Cette promotion, amplement méritée est un honneur pour l’IFCT dont il a été le Président du conseil scientifique jusqu’à ces derniers mois. Il a dû bien sûr démissionner mais nous savons que l’IFCT peut toujours compter sur son soutien et ses conseils avisés.

Les activités de formation et de diffusion de l’information

La journée annuelle de l’IFCT qui est aujourd’hui la cinquième du genre est l’occasion, outre de présenter l’état d’avancement des différents essais, de faire une Assemblée générale, d’avoir un programme scientifique que nous pensons de haute tenue, notamment aujourd’hui avec les présentations qui vont être données cet après-midi.
Nous continuons notre collaboration avec Lilly avec l’organisation annuelle de journées de formation qui vont se dérouler cette année à Paris les 23 et 24 septembre.
L’organe de diffusion de l’information aux membres de l’IFCT reste la Lettre dont vous avez eu le n° 11 au mois de Février dernier. Vous pouvez aussi, et je vous y incite vivement, consulter le site internet de l’IFCT mis au point par Franck Morin et Quân Tran où vous trouverez tous les renseignements sur la structure de l’IFCT, ses statuts, son Conseil d’administration, son Conseil scientifique et l’état d’avancement des différents essais.

Les structures et le financement de l’IFCT

Comme vous le savez l’IFCT a emménagé dans la Maison du Poumon en juillet 2002 où avec un bureau de 12m², Franck Morin a réalisé des prodiges d’organisation permettant de caser 3 bureaux. Il a fallu se rendre à l’évidence, depuis un an, il n’est plus possible de tenir dans un espace aussi exigu. Nous avons pu profiter de l’abandon par l’ANTADIR de locaux pour récupérer à l’étage un vaste espace comportant 4 bureaux qui répond davantage aux nécessités actuelles liées au développement de notre intergroupe. Cet agrandissement immobilier est somme toute l’illustration du développement continu de notre intergroupe.
Le personnel de l’IFCT, vous le connaissez je pense tous : Franck Morin tout d’abord qui a été nommé Directeur administratif et qui continue à remplir avec un grand enthousiasme et une grande efficacité sa mission. Je voudrais en profiter ici pour le remercier très chaleureusement de toute l’aide qu’il m’a apportée, de sa très grande disponibilité. Quân Tran occupe la fonction de Data manager et tout ce que vous ne voyez pas derrière le site de l’IFCT dont vous avez sûrement apprécié la convivialité et bien c’est lui. Stéphanie Poulain et Marie-Paule Lebitasy qui va être employée à plein temps dès le mois de septembre et qui va rejoindre la région parisienne s’occupent des essais cliniques.
Enfin, last but not least, Alain Depierre a envoyé sa candidature pour être Directeur Médical, fonction dont la nécessité nous était apparue et en faveur de laquelle vous vous étiez prononcés par un vote unanime l’an passé. Ce n’est pas parce que c’était la seule candidature que nous avions reçue mais parce qu’il répondait tout à fait au profil que nous avions défini au CA à savoir celui d’un jeune retraité acceptant de consacrer bénévolement au moins un mi-temps à l’IFCT étant déjà très impliquée dans la recherche clinique avec l’expérience de la présidence d’un CCPPRB. Ces qualités lui permettront d’assister dès le mois de septembre prochain le ou la future président(e), le CA et les investigateurs dans la conception, la rédaction de protocoles conformes et surtout dans la recherche de financements aussi bien institutionnels que privés. 
Vous savez que Françoise Mornex après quelques années consacrées à la fonction de Trésorière avait fini par la trouver un peu lourde eu égard à son emploi du temps très surchargé. Fabien Vaylet avait alors accepté de reprendre cette lourde tâche dès le premier janvier de cette année afin d’éviter une passation de pouvoirs en milieu d’exercice. Une réforme de fonds a été menée en collaboration avec Franck Morin sur la gestion des fonds de l’IFCT. Je ne veux pas empiéter sur son domaine et il vous présentera mieux que moi les résultats financiers de l’IFCT.

Voici résumées les activités récentes de l’IFCT. Je terminerai en remerciant de leur aide précieuse tous les membres du CA et tout particulièrement Denis Moro-Sibilot, Secrétaire actuel mais aussi Bernard Milleron qui l’a précédé dans cette tâche, Fabien Vaylet Trésorier actuel et aussi Françoise Mornex qui l’avait précédé, les autres membres du CA et d’une façon générale tous ceux d’entre vous qui ont bien voulu m’aider de leurs conseils, de leurs suggestions toujours positives qui m’ont permise, je l’espère de garder le cap. J’espère léguer au CA partiellement renouvelé aujourd’hui un intergroupe en bonne santé scientifique morale et financière. Merci de votre attention !

  • Dernière modification
    Jeudi, 13 Décembre 2007
Mentions légales | Avertissement | © Copyright 2002 - 2014 IFCT Tous droits réservés