Créer un PDF Recommander Imprimer

IFCT-Epidemio-0504 - Description

Recherche d’un lien entre l’adénocarcinome bronchiolo-alvéolaire et l’exposition aux ovins et aux caprins au cours de l’enfance

Le cancer bronchiolo-alvéolaire est caractérisé par des données épidémiologiques différentes du cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules habituel : sexe ratio différent (avec plus de femmes qu’habituellement), tabagisme moins important, âge de survenue inférieur. La présentation clinique et anatomopathologique de cette maladie est superposable à l’adénocarcinome pulmonaire ovin (maladie connue auparavant sous le nom d’adénomatose pulmonaire ovine). L’adénocarcinome pulmonaire ovin est un adénocarcinome mixte, bronchiolo-alvéolaire et papillaire et/ou acineux, multifocal à forme macroscopique et tomodensitométrique pneumonique caractérisé par une dyspnée d’effort et une bronchorrhée importante. La particularité de l’adénocarcinome pulmonaire ovin est d’être un cancer pulmonaire transmissible chez le mouton associé à un rétrovirus JSRV (Jaagsiekte sheep retrovirus). Le profil épidémiologique particulier du cancer bronchiolo-alvéolaire suggère des facteurs étiologiques distincts du simple tabagisme. La similitude entre la maladie humaine et la maladie ovine ont fait évoquer une étiologie commune : l’infection humaine par le rétrovirus ovin ; plus particulièrement une infection dans l’enfance. En effet, à part deux observations anecdotiques, il n’y a jamais eu de description particulière de cancer bronchiolo-alvéolaire humain chez des sujets exposés à l’âge adulte aux ovins ; l’intervention d’un tel rétrovirus dans la carcinogenèse nécessite vraisemblablement une intégration cellulaire donc une division cellulaire et est plus vraisemblable pendant la période de croissance alvéolaire, donc avant l’âge adulte. En raison de l’importance épidémiologique qu’aurait la démonstration d’un lien entre adénocarcinome pneumonique et exposition dans l’enfance aux ovins et aux caprins, une approche pas à pas est proposée. Avant de développer des outils viraux et/ou moléculaires sophistiqués sur des tissus de malades atteints de cette maladie, une approche épidémiologique parait nécessaire. L’étude IFCT épidémiologie 0504 a pour objectif d’exclure un lien entre adénocarcinome pneumonique et exposition aux ovins et aux caprins dans l’enfance, permettant d’informer sereinement les malades. Si une association était suggérée par cette étude, il serait nécessaire de la compléter par une étude de puissance plus élevée incluant un plus grand nombre de malades dans plusieurs pays.

Mots clés : Cancer bronchiolo-alvéolaire, Ovins, Caprins, Exposition, Enfance

Objectif principal

  • Tester l’hypothèse suivante: l’exposition aux ovins ou aux caprins est-elle un facteur de risque indépendant de carcinome bronchiolo-alvéolaire ?

Objectifs spécifiques

  • Identifier un effet dose et temps
  • Identifier une interaction avec d’autres facteurs de risque tels que le tabac
  • Identifier une éventuelle latence (incubation) entre l’exposition et le cancer.

Méthode
Il s’agira d’un groupe de personnes indemnes de cancer bronchiolo-alvéolaire et hospitalisés dans le même centre que les cas.
Pour chaque cas, il s’agira d’inclure 3 témoins. Ces témoins seront des patients atteints d’un cancer autre que bronchiolo-alvéolaire et dont le diagnostic aura été effectué à une date proche du cas.
Un groupe de témoins (type 1) sera constitué de patients ayant un adénocarcinome bronchique dans une proportion de 1 cas/ pour 1 témoin (type 1)
Un autre groupe de témoins (type 2) sera constitué de patients présentant un cancer broncho-pulmonaire mais excluant l’adénocarcinome. (épidermoïde, petites cellules, grandes cellules). Dans une proportion de 1 cas / 2 témoins (type 2)
Dans l’éventualité de recrutement de cas prévalents et dont la date de diagnostic est documentée, il sera nécessaire de procéder de la même manière pour identifier les témoins. Le diagnostic des témoins devra avoir été posé à la même période que les cas (+/- 9 mois).

REFERENCES

1. Falk RT, Pickle LW, Fontham ET, Greenberg SD, Jacobs HL, Correa P, Fraumeni JF Jr. Epidemiology of bronchioloalveolar carcinoma. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 1992 ; 1 : 339-44.

2. Morabia A, Wynder EL. Relation of bronchioloalveolar carcinoma to tobacco. BMJ. 1992 ; 304 : 541-3.

3. Palmarini M, Sharp JM, de las Heras M, Fan H Jaagsiekte sheep retrovirus is necessary and sufficient to induce a contagious lung cancer in sheep. J Virol. 1999 ; 73 : 6964-72.

4. Nobel TA, Perk K. Bronchiolo-alveolar cell carcinoma. Animal model: pulmonary adenomatosis of sheep, pulmonary carcinoma of sheep, pulmonary carcinoma of sheep (Jaagsiekte). Am J Pathol. 1978 ; 90 :783-6.

5. Palmarini M, Fan H. Retrovirus-induced ovine pulmonary adenocarcinoma, an animal model for lung cancer. J Natl Cancer Inst. 2001 ; 93 : 1603-14.

6. Mornex JF, Thivolet F, De las Heras M, Leroux C. Pathology of human bronchioloalveolar carcinoma and its relationship to the ovine disease. Curr Top Microbiol Immunol. 2003 ; 275 : 225-48.

7. De las Heras M, Barsky SH, Hasleton P, Wagner M, Larson E, Egan J, Ortin A, Gimenez-Mas JA, Palmarini M, Sharp JM. Evidence for a protein related immunologically to the jaagsiekte sheep retrovirus in some human lung tumours. Eur Respir J. 2000 ; 16 : 330-2

8. Yousem SA, Finkelstein SD, Swalsky PA, Bakker A, Ohori NP. Absence of jaagsiekte sheep retrovirus DNA and RNA in bronchioloalveolar and conventional human pulmonary adenocarcinoma by PCR and RT-PCR analysis. Hum Pathol. 2001 ; 32 : 1039-42.

9. Morozov VA, Lagaye S, Lower J, Lower R. Detection and characterization of betaretroviral sequences, related to sheep Jaagsiekte virus, in Africans from Nigeria and Cameroon. Virology. 2004 ; 327 : 162-8.

10. Rai SK, Duh FM, Vigdorovich V, Danilkovitch-Miagkova A, Lerman MI, Miller AD. Candidate tumor suppressor HYAL2 is a glycosylphosphatidylinositol (GPI)-anchored cell-surface receptor for jaagsiekte sheep retrovirus, the envelope protein of which mediates oncogenic transformation. Proc Natl Acad Sci U S A. 2001 ; 98 : 4443-8.

  • Dernière modification
    Lundi, 07 Janvier 2008
Mentions légales | Avertissement | © Copyright 2002 - 2014 IFCT Tous droits réservés