L’éditorial du président

Chers amis et collègues, membres de l’IFCT,

Que retenir de l’année 2016?

Quelques chiffres : 5 communications orales dans des congrès internationaux, 6 projets de recherche initiés ou en cours d’autorisation, la fin des inclusions dans 4 de nos protocoles, 6 publications dans des revues référencées, la consolidation de notre Unité de Recherche Clinique, des collaborations nationales et internationales renforcées…
Revenons sur tous les éléments clefs qui ont rythmé la vie de notre intergroupe tout au long de l’année!

 

Les congrès qui ont été l’occasion de pérenniser nos collaborations mais surtout de promouvoir nos travaux de recherche devant un public international

Citons, tout d’abord, l’accueil favorable reçu par A. Cortot à l’ASCO puis au WCLC avec une communication orale sur l’étude IFCT-1103 ULTIMATE, un essai de phase III de 3ème et 4ème ligne ayant démontré la supériorité de la bithérapie paclitaxel-bevacizumab par rapport au docetaxel. Notre grande étude Biomarqueurs-France, dont les résultats ont été publiés l’année dernière dans The Lancet, était à nouveau en pleine lumière cette année avec deux communications orales de C. Leduc (ESMO) et J. Mazières (WCLC) sur deux études ancillaires concernant l’épidémiologie moléculaire des mutations dans le CBNPC. Enfin, l’étude IFCT-0801 TASTE (J.C Soria) était aussi à l’honneur au WCLC avec une communication orale sur une étude ancillaire concernant l’expression protéique d'ERCC1 comme biomarqueur prédictif du bénéfice de la chimiothérapie à base de cisplatine dans le CBNPC. Au registre des congrès du début d’année 2017, l’IFCT sera représenté au CPLF du 27 au 29 janvier 2017 à Marseille à travers nos études Biomarqueurs-France, IFCT-1302 CLINALK et IFCT PREDICT.amm.

 Le lancement de nouveaux projets de recherche permettant de couvrir l’ensemble des domaines de la recherche médicale en cancérologie thoracique

Le début d’année 2016 a vu le lancement de 2 essais cliniques importants : IFCT-1501 MAPS-2 (A. Scherpereel, G. Zalcman) qui a atteint fin août et en moins de 6 mois son objectif de recrutement permettant ainsi à 125 patients atteints d'un mésothéliome pleural malin de recevoir une immunothérapie. Le deuxième, IFCT-1503 ACE (A. Cortot, J. Cadranel) est un essai de phase II évaluant l’association cetuximab plus afatinib en première ligne de traitement des CBNPC porteurs d’une mutation EGFR. En cette fin d’année 2016, deux autres projets prometteurs en immunothérapie ont été initiés : l’essai IFCT-1601 IONESCO (M. Wislez), une étude de phase II ayant pour objectif d’évaluer une immunothérapie néoadjuvante, le durvalumab, chez les patients présentant un CBNPC de stade limité. La cohorte IFCT-1502 CLINIVO (N. Girard, O. Molinier) portera sur le suivi des 900 premiers patients ayant bénéficié d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) du nivolumab.

Avec 6 autres programmes de recherche en cours de recrutement, l'IFCT permet ainsi à un nombre croissant de patients de pouvoir bénéficier de l’innovation thérapeutique dans toutes les indications de la cancérologie thoracique : IFCT-0503 LUNGART (C. Le Péchoux), IFCT-1003 LADIE (J. Mazières), IFCT-ETOP 4-12 STIMULI (J.L. Pujol, C. Le Péchoux), IFCT-1301 SAFIR02 Lung (JC. Soria, F. Barlesi), IFCT-1402 RTEP7 (P. Vera, P. Giraud), IFCT/NCIC-BR31 (G. Goss, V. Westeel). Le début d’année 2017 s’annonce tout aussi intense avec le démarrage de deux nouvelles études : l’étude IFCT-1603 (J.L. Pujol), un essai de phase II qui testera l’efficacité et la tolérance d’un anti-PDL1 (atezolizumab) en seconde ligne de traitement des patients atteints de CBPC et IFCT-1604 CHIVA-2 (A. Lavolé, J. Cadranel, J.P. Spano), qui portera sur l’efficacité de l’immunothérapie par anti-PD1 chez des patients VIH+ atteints d’un CBNPC.

L’aide à la publication afin de mieux valoriser nos travaux de recherche

La publication d'articles dans des revues scientifiques est un enjeu important pour l’IFCT et il est donc fondamental de développer leur diffusion et leur impact. C’est via les publications que le travail de nos investigateurs est, dans une certaine mesure, valorisé à travers notamment le logiciel SIGAPS qui reste l’indicateur majoritaire des crédits MERRI à l’hôpital. Il s’agit aussi et surtout d’un vecteur essentiel de la visibilité des travaux de recherche de nos investigateurs et d’un engagement fort de l’IFCT de publier tous les résultats des projets de recherche, même s’ils sont négatifs, et de les porter à la connaissance de la communauté scientifique et du public. Or le processus de « review » et de re-soumission d'un article est de plus en plus laborieux. C’est la raison pour laquelle l’IFCT souhaite désormais, pour certaines de ses études, se faire accompagner dans cette démarche par une aide extérieure afin d’optimiser le temps de soumission d’articles et d’adaptation des manuscrits à chaque journal.

Pour l’année 2016, le bilan des publications de notre intergroupe s’est traduit par 6 articles publiés. L’étude Bio-IFCT-0002 (MSH2/BRCA1, G. Zalcman) vient par ailleurs d’être acceptée pour publication dans Oncotarget. Le début d’année 2017 sera sans doute marqué par la publication de l’étude IFCT-1302 CLINALK (M. Duruisseaux) sur l’efficacité du crizotinib et des stratégies de traitement systémique post-progression dans les cancers du poumon ALK-réarrangés ainsi que par la publication des résultats de l’étude IFCT-0703 (B. Besse), un essai de phase II de faisabilité évaluant le pazopanib en adjuvant pour les patients ayant un CBNPC de stade I correctement opéré.

La consolidation de notre Unité de Recherche Clinique afin d’améliorer sans cesse la qualité de la recherche

L’IFCT a consolidé son département recherche clinique afin de renforcer l’opérationnel, le data management et le contrôle de qualité des données. Vous découvrirez, dans cette e-lettre, la réorganisation en interne de l’activité des professionnels salariés de l’IFCT qui assurent au quotidien la réalisation de toutes les activités de recherche clinique de l’IFCT. Je tiens également à souligner qu’un effort particulier a été demandé cette année aux investigateurs et ARCs de nos centres pour la consolidation des résultats des études IFCT-GFPC-1101 (Maintenance des stades IV, M. Pérol et PJ. Souquet), IFCT-0302 (Surveillance des CBNPC opérés, V. Westeel), IFCT-1201 MODEL (Chimiothérapie de maintenance chez les patients âgés, E. Quoix) ainsi que pour le dossier d’enregistrement de notre étude IFCT-GFPC-0701 MAPS (bevacizumab avec ou sans pemetrexed-cisplatine dans le mésothéliome, G. Zalcman). Une fois de plus c'est à vous tous, investigateurs et ARCs, qu'il convient d'adresser nos plus sincères remerciements pour votre engagement au service de l’oncologie thoracique.

Le renforcement de la coopération avec nos partenaires institutionnels, associatifs et industriels

Permettez-moi de conclure cet éditorial en rappelant l’importance de la collaboration avec nos partenaires internationaux et nationaux qui font de l’IFCT un acteur incontournable et respecté de la recherche clinique en cancérologie thoracique. Sur le plan international, l’année 2016 s’est traduite par une poursuite de la collaboration avec le NCI Canadien (essai IFCT/NCIC-BR31) et l’ETOP (étude IFCT 4-12 STIMULI) ainsi que par l’initiation d’une collaboration avec deux réseaux internationaux : l’Alliance internationale pour les essais cliniques en cancérologie thoracique (TACT) et l’Union internationale contre le cancer (UICC). Le programme AcSé (promu par Unicancer) se poursuivra l’année prochaine avec 2 molécules, le vemurafenib pour les mutations de BRAF et le crizotinib pour les mutations de l’exon 14 de Met. Ces mutations sont rares, pensez à les rechercher dans votre pratique. La mise en œuvre des NGS a un peu modifié nos habitudes de prescription de la biologie moléculaire, et c’est en consensus avec votre plateforme de biologie moléculaire que vous pourrez vérifier que ces 2 analyses sont bien effectuées.

Cette année a aussi été marquée par la poursuite active de la collaboration avec le réseau des Groupes Coopérateurs en Oncologie (GCO) avec notamment une réflexion en cours, en collaboration avec l’intergroupe FFCD-GERCOR, sur un essai d’immunothérapie concernant la prise en charge des tumeurs neuro endocrines. L’IFCT a par ailleurs répondu présent à l’invitation de l'INCa à participer à un Groupe de réflexion sur la recherche clinique en oncologie le 24 novembre dernier en présence des autres intergroupes labellisés afin d’identifier des questions de recherche clinique prioritaires. Les groupes coopérateurs ont profité de cette occasion pour rappeler que l'accès aux financements publics pour les intergroupes coopérateurs labellisés demeure un enjeu non résolu. Outre le soutien continu de l’INCa à travers le label intergroupe, nous saluons aussi l’appui de la Fondation ARC à l’organisation de nos Journées d’Oncologie Thoracique Alain Depierre (qui ont réuni près de 200 participants à Marseille les 29 et 30 septembre). Enfin, j’aurai le plaisir de vous retrouver nombreux lors de notre Journée de Médecine Translationnelle, organisée avec le soutien de nos 5 partenaires industriels (BMS, Boehringer Ingelheim, MSD, Pfizer et Roche), le 20 janvier 2017 à Paris.

En espérant que vous apprécierez le nouveau format de cette e-lettre, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.


Denis Moro-Sibilot
Président de l’IFCT

Lu 480 fois Dernière modification le mercredi, 22 mars 2017 17:59